Comment fonctionne le Prêt participatif ?

pret Participatif

Le prêt participatif est un mode de financement qui jadis était très utilisé par les entreprises et aussi par les particuliers. Il a ensuite été relégué aux oubliettes vers les années 1990, avant de revenir en force après la crise économique mondiale de 2008. On l’utilise comme support pour les créances consenties par l’Etat aux entreprises privées qui se retrouvent en difficulté. De même, les concours octroyés par la Banque publique d’investissement se présentent aussi sous la forme d’un prêt participatif.

Vous voulez en savoir plus sur ce type de prêt ? Alors vous êtes à la bonne adresse. Vous pourrez découvrir dans la suite, tout ce qu’il faut savoir sur le prêt participatif, sur ses origines et sur ses caractéristiques. Vous pourrez également voir les nombreux avantages dont vous pourrez profiter avec ce type de prêt, et la meilleure stratégie à adopter pour en bénéficier lorsque vous représentez une entreprise.

Quelle est l’origine du prêt participatif ?

La première chose à savoir sur le prêt participatif, c’est qu’il s’agit d’un mode de financement qui a vu le jour en 1983. Il a été mis en place, suite à la volonté de l’Etat, de trouver un mécanisme de financement pour les entreprises qu’il rachète. L’objectif était de faire en sorte que ces entreprises puissent bénéficier de financement de capitaux propres, sans que l’Etat ne perde son pouvoir de décision.

Ainsi, selon les règles établies, les prêts participatifs ne pouvaient être émis que par des personnes morales telles que les sociétés publiques, les compagnies d’assurance ou encore les coopératives. Toutefois, aujourd’hui, toutes les personnes morales sont autorisées à émettre des prêts participatifs, sauf les établissements de crédit.

C’est quoi un prêt participatif et quelles sont ses caractéristiques ?

Le terme « prêt participatif » est utilisé pour désigner une opération de crédit qui a lieu, soit entre plusieurs entreprises, soit entre les entreprises et l’Etat. On l’appelle aussi créance de dernier rang. Cela signifie que son remboursement ne peut avoir lieu que si tous les créanciers chirographaires de l’entreprise ont été désintéressés. Ce remboursement doit néanmoins avoir lieu avant que les détenteurs des parts sociales de l’entreprise ne soient à leur tour désintéressés. C’est en raison de sa nature et de ses caractéristiques que le prêt participatif n’est pas enregistré comme un emprunt dans les livres de compte de la société qui en bénéficie. Il est plutôt enregistré comme des quasi-fonds propres.

Pour pouvoir bénéficier du prêt participatif, il faut remplir au préalable certaines conditions spécifiques. En effet, il ne suffit pas d’être une personne morale de droit français pour être éligible à ce mode de financement. Vous devez aussi avoir une résidence fiscale sur le territoire national, et avoir clôturé au moins deux exercices comptables. A noter que pour certains organismes prêteurs, il est nécessaire que le chiffre d’affaire le plus récent soit compris entre 200 000 et 15 millions d’euros.

Si vous exercez une profession libérale ou encore une profession agricole, vous ne pourrez pas être bénéficiaire d’un prêt participatif. De même, vous devez savoir que certaines activités ne sont pas admises au mode de financement du prêt participatif. Il s’agit notamment du rachat de parts et des expansions à l’international.

Les prêts participatifs sont généralement accordés sans durée maximale. Toutefois, la plupart du temps, la durée est comprise entre 60 et 84 mois au plus. Vous pourrez bénéficier d’un montant dans la limite du double de vos capitaux propres, sans avoir à fournir de caution ou de garantie.
Pour finir, il est important de savoir que la rémunération pour un prêt participatif est dotée de deux composantes. Vous aurez d’abord une partie fixe, qui se trouve en dessous du taux d’intérêt du marché.

Vous aurez ensuite une partie variable, qui elle se trouve être proportionnelle au solde restant dû. Elle peut aussi varier en fonction de certains paramètres d’exploitation. Parmi les paramètres qui entrent le plus souvent en ligne de compte, on retrouve : le bénéfice, le chiffre d’affaires, l’excédent brut d’exploitation.

Quels sont les avantages du prêt participatif ?

Le prêt participatif est un mode de financement qui s’avère être très avantageux pour les entreprises qui peuvent en bénéficier. Entre autres choses, il permet aux entreprises de profiter de fonds importants sur une longue durée, et ceci de manière quasi permanente. Ces fonds sont considérés comme des capitaux propres et peuvent donc financer leur exploitation, sans qu’elles n’aient recours à leur trésorerie. Ce mode de financement évite aussi aux entreprises d’avoir à changer la structure de leur capital pour subvenir aux besoins de l’exploitation. Cela signifie qu’au final, vous n’aurez à subir aucune dilution de pouvoir, encore moins une immixtion étrangère dans votre gestion.

Aussi, puisque le montant obtenu avec le prêt participatif est inscrit sous forme de quasi fonds propre, vous pourrez préserver tous vos ratios d’autonomie financière. De cette manière, votre capacité de financement auprès des banques et établissements financières restera intacte. En plus, la procédure pour bénéficier d’un prêt participatif est à la fois simple et rapide. Vous pourrez l’obtenir en 72 heures à peine, et ceci sans avoir à fournir une caution ou une garantie.

Comment bénéficier d’un prêt participatif ?

Il faut savoir que le prêt participatif est un mode de financement qui se conclut entre plusieurs entreprises. Par conséquent, vous avez la liberté de prendre contact avec des entreprises de votre choix pour demander qu’elles vous accordent des prêts participatifs. Il est parfois difficile de déterminer au premier abord quelles entreprises sont disposées à s’engager dans ce genre de transaction. Vous aurez également du mal à trouver celles qui pourraient éventuellement être intéressées par le cas de votre entreprise.

C’est pour cette raison que la meilleure solution, est de faire appel à un courtier en prêt participatif. Il pourra vous mettre en relation avec des entreprises susceptibles de vous accorder un prêt. Pour trouver le courtier qui saura répondre efficacement à vos besoins, vous aurez à analyser des critères comme : son portefeuille clients, sa notoriété, ses tarifs et le délai de conclusion de ses transaction. Alors n’hésitez plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *